Les attaques

Tout d’abord je tiens à préciser que, pour moi, le fait d’attaquer n’a rien de dévalorisant.

Bien au contraire car c’est grâce à l’attaque, et à l’Ukémi qui en découle, que nous pouvons mieux comprendre ce que nous recherchons dans notre pratique.

A mon sens en Aïkido l’attaque n’est pas là pour détruire l’autre mais sert davantage comme support pour notre développement personnel.

Je pense que pour nous Aikidokas il est fondamental de parfaire sans cesse nos attaques, non pas dans le but de nuire à notre partenaire mais plutôt afin de lui témoigner notre respect.

En fait, il s’agit de lui présenter un geste grâce auquel il pourra reconnaître nos qualités et développer les siennes.

Tori n’est pas l’ennemi. Nous devons plutôt percevoir l’attaque comme un outil qui nous permet d’apprendre à nous contrôler physiquement et émotionnellement.

Enfin, n’oublions pas que le fait d’attaquer est la première étape qui nous mène vers la rencontre avec l’autre, donc vers l’harmonisation tant recherchée, et la mise en place du projet commun.

Michel Erb